Artisanat - Arts & Métiers

Les souks de Tunis, comme dans la plupart des grandes villes de Tunisie (Sousse, Kairouan, Monastir, Djerba, etc.), sont un ensemble de magasins, boutiques et ateliers situés dans la médina de Tunis et édifiés pour la plupart dès le XIIIe siècle. Ils s'articulent dans un ensemble de rues et ruelles et sont regroupés par corps de métier.

La vie artisanale de Tunis remonte bien avant le XIIIe siècle, qui coïncide avec l'arrivée des Hafsides au pouvoir. C'est pourtant grâce aux princes de cette dynastie que la plupart des souks sont mis en place et localisés définitivement dans la médina. Les souks sont alors le cœur économique de la Tunisie, les activités de négoce avec l'étranger, la production artisanale mais aussi le commerce des produits agricoles provenant des campagnes ayant lieu en son sein.

Très vite, selon les différentes nuisances inhérentes aux métiers, les souks sont organisés selon un schéma simple.

Près du cœur de la médina, constitué par la mosquée Zitouna, ainsi que dans la partie haute et occidentale de la ville sont regroupés les métiers dit nobles car ne causant ni nuisance sonore ou odorante ; les autres métiers sont relégués dans la périphérie ou vers la partie basse (Bab El Bhar) et orientale de la ville. Apparaît alors ce qu'on nomme une hiérarchie des métiers au sein des souks de la médina.

Souk Chawachine

Dans sa boutique toute de boiserie ouvragée, le chaouachi apporte les dernières retouches à ses chéchias.

Souk el Blat

Les herboristes sont devenus minoritaires dans leur souk, envahi comme il est de jeans et de baskets.

Drapeaux

La confection des drapeaux est une activité récente, elle a explosé au lendemain de l’indépendance (1956).

Librairie Diwan

Le livre n’est pas étranger au quartier qui enserre la Grande Mosquée ; tout un souk, celui des Libraires, lui était affecté.

Souk el Birka

Ce souk est le reflet de l’engouement de la femme tunisienne pour les bijoux. D’ailleurs, les occasions d’en recevoir ne manquent pas.

Forgeron

Les forgerons de Tunis sont installés à l’intérieur de Bab Jedid. L’essentiel de leur production se retrouve dans les palais et les demeures.

Souk el Nahas

Le dinandier produit une importante série d’ustensiles culinaires en cuivre rouge qui figuraient dans le trousseau des jeunes filles.

Tailleur

Le bransi, tailleur-brodeur, dans la même posture et les mêmes gestes que ses prédécesseurs, continue à confectionner le costume de l’homme.

Menuisier

Les menuisiers étaient installés en grand nombre au Souk el Blat, avant de se disperser dans toute la Médina.

El Makhzen

Le lieu est un makhzen, les articles mis en vente sont le fruit d’un nouveau regard porté sur l’artisanat traditionnel.

Souk el Trouk

Pour satisfaire leurs goûts, de nouveaux souks ont été fondés au début du XVIIème siècle par Youssef Dey, autour de sa mosquée, comme le souk el Trouk.

Calligraphie

Lorsqu’une nouvelle génération d’artistes aborde la lettre arabe comme une forme d’art contemporain, elle assure à la calligraphie une pérennité.