Mon carnet de voyage

Vous pouvez sélectionner la durée estimée ou réelle de votre séjour (optionnel)
ou
Où pensez-vous séjourner lors de votre venue en Tunisie ? (optionnel)

Votre carnet de voyage ne contient aucun élément. Parcourez notre site pour découvrir ce que la Tunisie peut vous offrir, et ajoutez une activité ou une destination.

organisez votre carnet

La région du Chott el Jerid

CHASSER LES MIRAGES

Le Chott el-Jérid est la plus vaste plaine saline ou sebkha tunisienne avec une superficie d'environ 5 000 km2. Le 28 mai 2008, le gouvernement tunisien propose le site pour un futur classement sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Brûlé de soleil et uniquement peuplé de mirages, cet univers de l’éphémère aquatique ne laisse apparaître sur plus de 100 kilomètres que ses étendues de sel aveuglant et d’argile craquelée.

Dans les montagnes ocre et arides qui dominent cette plaine sans vie, les hommes ont su mettre à profit les moindres sources pour créer des points de ralliement.

Ces oasis de montagne, comme celle de Chebika, qui s’enfoncent dans des gorges desséchées par le vent du désert, permettent de découvrir le diamant d’une source cristalline qui jaillit de la roche, transformant son ruissellement miraculeux en une explosion de verdure délicieuse.

Certaines ont su, dans des temps anciens, se faire rivières, aidées en cela par les péripéties géologiques et climatiques de la région.

Elles ont, au fil des âges, creusé d’impressionnants et tortueux canyons comme dans les gorges de Selja, à Midès ou à Tamerza, où l’eau continue de s’écouler en cascades rafraîchissantes, et qui vrombissent chaque année du fracas de l’eau en furie à la saison des pluies.

Au bout de la route rectiligne qui coupe en deux, du nord-ouest au sud-est, le chott el Jerid, la petite ville de Douz forme la frontière avec le Sahara tunisien contre lequel elle tente de lutter pour ne pas être engloutie par ses dunes mouvantes.

Tout comme le fort de Sabria, une ancienne place militaire française perdue au milieu des sables et aujourd’hui transformée en gîte.

A Zaafrane, des centaines de dromadaires attendent sur le bord de la route les touristes venus goûter pour quelques heures aux joies d’une méharée au coucher du soleil. Certains d’entre-eux tentent même l’aventure d’une nuit dans le désert, à la belle étoile.

A voir aux alentours

Découverte du Sahara

Ajouter à mon carnet Voir sur la carte

La région du Chott el Jerid

Le Chott el-Jérid est la plus vaste plaine saline ou sebkha tunisienne avec une superficie d'environ 5 000 km2.

Ajouter à mon carnet Voir sur la carte

Ksar Ghilane

Facilement repérable par l’agitation qui règne en pleine journée autour de sa vasque émeraude, la source de Ksar Ghilane ne laisse entendre qu’un faible murmure.

Ajouter à mon carnet Voir sur la carte

Matmata et Tataouine

Au nord, les vallées se font plus douces et la terre rouge se creuse d’habitations troglodytes autour de Matmata et son décor étrange.

Ajouter à mon carnet Voir sur la carte

Tozeur

Aux portes du désert, Tozeur est le véritable point de départ d’un autre voyage en Tunisie.

Ajouter à mon carnet Voir sur la carte

Le Lézard Rouge

Cet ancien train en bois propose l’une des excursions classiques pour découvrir les montagnes au nord de Tozeur.