Mon carnet de voyage

Vous pouvez sélectionner la durée estimée ou réelle de votre séjour (optionnel)
ou
Où pensez-vous séjourner lors de votre venue en Tunisie ? (optionnel)

Votre carnet de voyage ne contient aucun élément. Parcourez notre site pour découvrir ce que la Tunisie peut vous offrir, et ajoutez une activité ou une destination.

organisez votre carnet

Tozeur

L’OASIS AUX PORTES DU DESERT

Tozeur, la perle et la capitale du Djérid, se trouve au cœur de l'une des oasis les plus célèbres au monde. C'est l´ancienne Thusuros, un des postes qui se trouvaient sur la voie romaine allant de Biskra à Gabès.

C'est le plus gros producteur de dattes, surtout la variété « déglet en- nour », dont l'excellente réputation n’est plus à faire.

Tozeur : port du désert

Tozeur était une sorte de port du désert, un centre actif du commerce caravanier transsaharien. Elle a connu son apogée au XIVe siècle...

Nombreux sont les endroits qui méritent qu’on s’y attarde : Au pied du belvédère (Ras El Ayoun) d'où la vue peut embrasser une grande étendue (la palmeraie, la ville, le Chott El Djérid, le Sahara), jaillissaient de nombreuses sources qui, taries, ont été remplacées par des puits artésiens.

Bled El Hadher est un petit hameau qui marque l'emplacement de l'ancienne cité romaine, dont le seul vestige est une base antique recouverte des ruines d'un minaret en briques. La mosquée toute proche a été construite au XIè siècle. Un décor hispano-maghrébin, réalisé à la fin du siècle suivant, orne le mihrab.

C'est dans ce hameau que se trouve le tombeau d'Ibn Chabbat, mort en 1282. D'importants travaux sur la culture du palmier et l'invention d´un système de répartition des eaux ont perpétué sa mémoire. Son nom a été donné à une place qui constitue le coeur de la ville.

Le Paradis est un extraordinaire petit jardin où sont cultivées des centaines de variétés de fleurs. La promenade y est très agréable. Le quartier des Ouled Hadef est le plus ancien de la ville. La promenade constitue un véritable enchantement : voûtes épaisses sous lesquelles passent les rues, des placettes charmantes, des zaouias et des mosquées parées de revêtement en briques...

L'architecture est typique des localités du Djérid. Les maisons sont en général vastes et faites en briques. Anciennes ou récentes, elles présentent une façade à décor géométrique assez particulier : de couleur ocre, les briques sont en saillie ou en retrait et dessinent ainsi des motifs géométriques en relief très originaux.

Ces motifs s'apparentent à l´ornementation des tapis et des divers tissages locaux. Ils seraient d´origine berbère. Cette technique est de plus en plus mise en œuvre dans la construction des édifices administratifs et des hôtels.

Le musée Dar Chraiet présente une reconstitution de certains aspects de la vie traditionnelle. Le musée des Arts et Traditions populaires, installé sous la coupole de Sidi Bou Aïssa, est d'un grand intérêt. On y trouve, très bien exposé, le plan d'eau de l´oasis au XIIIe siècle. Les salles, plutôt de dimensions modestes, présentent des moments de la vie sociale et domestique. Dans la chambre de la mariée, on peut admirer une très riche collection : costume de fête de la mariée, coffres de mariage, couscoussier, bijoux, flacons de parfum, boîtes à henné, objets et ustensiles de cuisine.

On peut remarquer des couvertures réalisées dans le style de Tozeur, des kilims (tapis), un costume que porte le jeune garçon lors de la cérémonie de la circoncision... On trouve aussi, dans ce musée, beaucoup d'autres objets : des armes, des lampes à huile, des poteries romaines...